Ces temps-ci, nous bénéficions d'une telle variété de crudités -asperges, navets nouveaux, radis, etc... et mon cher chou-rave auquel je suis définitivement accro, cru, en salade-,  qu'ils ont la priorité dans l'assiette. J'adore les trancher, les croquer....

Du coup le reste du repas passe un peu au second plan et l'inspiration, parfois, manque un peu. Mais comme on ne va tout de même pas se nourrir que de crudités, faut bien trouver quelque chose d'autre à faire pour compléter le menu. De préférence quelque chose de simple, rapide, surtout quand on s'y prend au dernier moment comme moi ce jour-là. C'est ainsi qu'est né, dans la catégorie des recettes simplissimes faites dans l'improvisation, ce riz aux épices agrémenté de quelques févettes, ce qui en fait un plat de protéines complètes.

J'y ai mis du ras-el-hanout, un mélange d'épices que je découvre et que j'adore. Du moins un mélange qui porte ce nom mais qui est peut-être assez loin du véritable ras-el-hanout, lequel, selon le livre de cuisine maghrébine que je lis en ce moment (voir références au bas du message), peut contenir jusqu'à cent ingrédients. Je suppose que ça faisait un peu beaucoup pour tout mettre dans un seul petit pot. Ducros se décarcasse, mais pas à ce point-là.

On trouve aussi dans ce riz-là les autres ingrédients que j'avais sous la main ce jour-là : citron confit, carotte... toujours dans l'improvisation totale. Finalement, et de façon inattendue, c'était si bon, que ç'aurait été dommage de ne pas en parler ici.

Riz_aux_l_gumes_aux__pices

Pour une à deux personnes, il faut :

- 50 g de riz pesé cru (ici, riz demi-complet de Camargue, pour soutenir nos producteurs de riz)
- 30 g de févettes sèches, ou à défaut, des lentilles
- 1 gros oignon frais
- 1 carotte
- 1 cs d'huile d'olive
- 1/2 l de bouillon de légumes fait avec une demi-tablette (avec la tablette entière, c'est trop salé)
- 1 tranche de citron confit
- 1 bonne pincée de ras-el-hanout (mélange d'épices, Ducros)

Cela ressemble à un risotto mais ça n'en est pas vraiment un. Je n'avais aucune envie de passer 30 mn à mettre le bouillon, louche par louche. J'ai donc simplifié tout ça.

Bien sûr, j'ai émincé l'oignon, découpé la carotte en tranches fines, et je les ai faits revenir dans l'huile d'olive, dans la cocotte. Ensuite, j'ai ajouté le riz, puis les févettes, bien remué pour tout imprégner d'huile. J'ai versé le bouillon de légumes, en une seule fois, ainsi que les épices. J'ai mis le couvercle de la cocotte (sans la fermer tout à fait) et laissé bouillonner le tout à feu doux, pendant 25 mn environ, jusqu'à ce que tout le liquide soit absorbé, et en remuant régulièrement. Pour finir, j'ai ajouté le citron confit découpé en petits morceaux.

Le riz était aussi moelleux et fondant que dans un vrai risotto... tout en ayant des qualités nutritionnelles meilleures qu'un riz "spécial risotto". Et puis, ce petit goût épicé, c'est les vacances, le soleil, l'été avant l'heure !

(pour Lululibellule et tous ceux/celles que cela intéressera : le livre de cuisine maghrébine dont j'ai parlé à propos du ras-el-hanout s'appelle : "La cuisine de Momo - couscous, tagines et compagnie", par Mourad Mazouz, paru en 2002 aux éditions Marabout. Très beau livre, pas végétarien mais dont on peut adapter les recettes)

   

Page copy protected against web site content infringement by Copyscape