Ces quelques jours de repos m'ont fait du bien ! Les balades de mai sont bien agréables, quand le temps est beau. Il suffit d’une petite heure passée en bord de plage, dans le joli quartier de la Milady, à la frontière entre Biarritz et Bidart, pour oublier d’un coup toutes les misères de l’hiver, les tempêtes, les seaux d’eau tombés du ciel et les vicissitudes de la vie. C’est la magie de la nature et de cet océan que nous aimons tant. Y'en a même qui se baignent (sont fous, ceux-là, elle est encore bien fraîche !). Un peu plus loin, c'est l'Espagne... Ce qu'il y a de bien, chez moi, c'est que je n'ai pas besoin d'aller loin pour me changer les idées.

plagemiladymai09

Il y a un an, par une belle journée comme celle-ci, est né ce blog. Je n’étais pourtant pas particulièrement passionnée par la cuisine, oh non ! Faire un blog culinaire, c’était une gageure, à peu près comme un éléphant entrant dans un magasin de porcelaine. Mais moi, j'adore les éléphants. 

J’ai donc créé ce blog, sans trop savoir où l’aventure allait me mener. A titre personnel, c’était ce que je pouvais faire de mieux pour accompagner mes débuts en tant que végétarienne. Cela m’a obligée à me creuser la tête pour trouver des idées recettes et varier mon alimentation bien plus qu’elle ne l’était auparavant. Grâce à ce blog, depuis un an, je n’ai pas souvent fait deux fois le même repas. Avoir un blog est un formidable moteur, boostant la créativité, la curiosité et… l’appétit. Mais aussi une aventure humaine, grâce aux échanges avec les autres blogueurs, grâce aux découvertes faites sur les autres blogs culinaires. Je suis heureuse de tout ce que j’ai appris depuis un an grâce et avec vous, chers amis blogueurs, et surprise de ma propre inspiration, nourrie chaque jour de ce que je vois et retiens ailleurs mais aussi, bien sûr, de ce qui se trouve dans mon frigo, comme la plupart d’entre nous.

Et quand je pense à tous les nouveaux produits et ingrédients découverts depuis un an, aux prises de position au sujet du bio, de la cuisine de saison, de l’utilisation raisonnée des œufs, je suis épatée du chemin parcouru et de ma propre évolution. Jamais je n’aurais cru au départ aller aussi loin. Cela s’est fait instinctivement, compulsivement, comme si une force supérieure me poussait dans le dos.

lacmarionmai09
Le lac Marion, autre balade de mai très agréable

J’espère avoir montré depuis un an qu’il est possible de faire une cuisine variée et appétissante sans le moindre bout de viande ni de poisson. Pour moi, c’est une évidence, et je ris maintenant de mes interrogations du départ. Mais je conçois que pour les nouveaux venus, cela puisse paraître un peu difficile au début. Cela oblige à réorganiser notre façon de penser et de cuisiner.  Aussi ce blog a d’abord vocation à accompagner ceux qui le souhaitent sur ce chemin sortant des sentiers battus. Les liens vers les sites d’information nutritionnelle, l’exemple de journée-type, les bases à connaître, tout ici est dédié aux néo ou aspirants végé. C’est mon seul credo et cela le restera.

Par extension, ce blog s’adresse aussi aux allergiques aux œufs, au lactose, ainsi qu'à ceux qui cherchent une cuisine équilibrée, légère, bon marché, mais goûteuse. Les produits bio sont là, mais pas seulement. Il ne faut pas les visiteurs qui n’ont pas de magasin bio près de chez eux se sentent exclus en venant ici. Moi-même je continue à fréquenter les supermarchés : il faut chercher son bonheur partout, comme dit la chanson (*).

J’espère que cette seconde année passée ensemble sera tout aussi agréable, productive et gourmande que la première. Tant que j’aurai des idées, tant que l’envie sera là, je continuerai. Ceux et celles qui s’inscrivent à la newsletter, m’écrivent et laissent des commentaires, m'offrent un bel encouragement qui donne du cœur à l’ouvrage. Merci à vous ! Grâce à vous, la fréquentation de ce blog est en hausse régulière (même quand Blog-Appétit ne marche pas !).

Je ne ferai pas de hit-parade des recettes que j'ai préférées, ou qui ont été le plus appréciées. Pour moi ce n'est pas le nombre de commentaires ou de visites qui peut expliquer le succès d'une recette, c'est plutôt le fait qu'elle entre ou pas dans la cuisine d'autrui, et cela ne peut se quantifier.

Aussi nous allons directement passer à la suite, et je vous retrouve dans quelques jours pour de nouvelles recettes, fraîches, et de saison, comme il se doit.

- Cicerolle -

(*) « Résiste » de France Gall