Ma première terrine ! C'est vraiment la première, car je n'en avais jamais fait dans mon ancienne vie, ni avec de la viande, ni avec autre chose. L'évènement est d'importance, et marque l'anniversaire de mon choix de manger végétarien. Eh oui, cela fait pile un an que je me suis lancée. Je ne me souviens plus exactement de la date précise, était-ce le 6, le 7 ou le 8 avril ? Bizarrement les mois d'avril ont souvent fait date dans ma vie, lui donnant une nouvelle impulsion. C'est encore le cas cette année, pour autre chose.

Toujours est-il que je suis heureuse et émue de fêter cet anniversaire, qui confirme mon choix sans hésitation. Je suis bien plus en forme qu'avant et ma cuisine est devenue plus savoureuse, plus variée aussi. Pour l'anecdote, cela coÏncide avec la célébration annuelle de la Foire au Jambon de Bayonne, ma ville natale... ce jambon que je n'ai jamais beaucoup aimé... parlez-moi plutôt des merveilleux fromages de brebis de la vallée d'Ossau-Iraty, de la délicieuse confiture de cerises noires d'Itxassou, de l'inventif chocolat de Bayonne au piment d'Espelette !

Mais laissons-là ce défilé de produits régionaux et revenons à notre terrine :

P_t__v_g_tal_pois_chiches_poireaux

Au vrai, c'est une recette inspirée d'un pâté végétal que j'ai vue l'autre jour sur le site Bio-Nation, recette elle-même tirée d'un livre de Valérie Cupillard (je VEUX ce bouquin !). Mais après cuisson et refroidissement, je trouve que cela a plutôt la consistance d'une terrine que celle, plus molle, d'un pâté. On peut facilement la découper en tranches et la manger à la fourchette. Il faut dire que je n'avais plus assez de farine de pois chiche, aussi j'ai complété par de la farine de soja, ceci explique peut-être cela. Une chose est sûre : c'est très bon tout en sachant rester léger. Une bonne idée pour les menus de printemps. J'y ai mis ce que j'avais sous la main, c'est-à-dire des poireaux (la recette de base contenait des carottes râpées), mais tous les légumes cuits, émincés et égouttés feront l'affaire. Ce qui ne gâche rien, la recette est très simple.

Pour un moule à cake (ou trois à quatre petits moules individuels comme sur la photo) :

100 g de farine de pois chiche (en magasin bio)
3 grosses CS de farine de soja (en magasin bio aussi)
350 ml d'eau
1/2 cube de bouillon de légumes (un cube entier donnerait un résultat trop salé)
1 poireau
1 cs d'huile d'olive
graines de tournesol (ou autre : graines de courges...)
1 pincée de curcuma, ou autre épice au choix : curry, piment d'Espelette etc (pour une saveur plus relevée)

Emincer le poireau le plus finement possible, le faire cuire à la vapeur, 10 mn, dans une eau peu salée. Puis le laisser s'égoutter dans une passoire.

Diluer les farines dans l'eau, dans une casserole. Ajouter le demi-cube de bouillon. Faire chauffer sur feu doux, en remuant, jusqu'à ce que l'ensemble épaississe et prenne une consistance de béchamel épaisse.

Retirer du feu, ajouter le poireau, l'huile d'olive, les graines et l'épice choisie. Bien mélanger. Mettre le tout dans un moule à cake ou dans des petits récipients individuels beurrés. Faire cuire au four, à 200°, pendant 25 à 35 mn. La cuisson est finie quand une lame de couteau placée au centre du moule ressort quasiment nette et sèche. Laisser refroidir, puis mettre au frais quelques heures avant de servir.

Joyeuses Pâques à vous tous et toutes !

P_ques