Oui, je sais, il y a sur ce blog bien peu de recettes à base de légumineuses. Un comble, étant donné l'importance primordiale qu'elles ont pour les végétariens, importance que vous connaissez si vous avez lu et retenu l'article sur les bases du végétarisme publié ici. Outre la complémentation protéique, elles sont bourrées de bienfaits qui en font des aliments-phares que chacun d'entre nous, végé ou pas, devrait mettre régulièrement à sa table : fer, calcium, vitamines, magnésium, et j'en passe... le tout pour un prix dérisoire qui devrait plaire à plus d'un, en cette période où l'on parle sans cesse de pouvoir d'achat. Si mon taux de fer est aujourd'hui plus équilibré, et si je me sens plus en forme que ne je l'ai jamais été par le passé, c'est en partie grâce à elles.

Jusqu'à l'an dernier, je n'en mangeais quasiment jamais. Quelle idiote j'étais ! Ce temps-là est révolu puisque, désormais, chaque soir je les ajoute à la soupe de légumes... tout simplement... d'où l'absence de recettes spécifiques ici. Mais avec le retour des beaux jours, l'envie de préparations plus printanières se fait sentir.

Cr_me_de_pois_cass__persil

Et puis, j'avais cette botte de persil, fraîchement cueilli mais tout avachi (à cause de la chaleur de ces derniers jours ?), qui exigeait d'être consommé de suite. En l'associant aux pois cassés, l'une de mes légumineuses préférés, j'ai obtenu cette crème toute simple, vite faite et de belle consistance, un peu croquante et pleine de goût. Un régal, une découverte, que je referai souvent tout au long du printemps et peut-être même de l'été.

Pour deux "mugs", ou deux bols :

1 botte de persil
1 oignon
1 cs d'huile d'olive
100 g de pois cassés (pesés crus) + leur eau de cuisson
1 gousse d'ail
3 cs de crème liquide de soja

Faire cuire les pois cassés, de préférence à l'autocuiseur, c'est bien plus rapide : chez moi, 5 mn suffisent après la montée en pression, quand la cocotte siffle. Après ces 5 mn, cesser la cuisson, sinon on obtient une bouillie. Egoutter les pois cassés, mais garder l'eau de cuisson.

Par ailleurs, faire revenir l'oignon émincé à la poële, avec l'huile d'olive. Le placer, ainsi que les pois cassés, les feuilles de la botte de persil, la gousse d'ail émincée, la crème liquide de soja, dans le bol du mixeur ou du blender. Ajouter de l'eau de cuisson des pois cassés : à hauteur, on obtiendra une consistance épaisse de crème. Mais on peut aussi en mettre davantage pour avoir une consistance plus liquide de velouté.

Bien mixer le tout, et verser dans les mugs ou dans les bols. Et c'est tout. Vous m'en direz des nouvelles !