Quand j'ai vu cette recette de crèpes sur le blog de Pankaj (clic), consacré à la cuisine indienne végétarienne (toute une partie de l'Inde est végétarienne), j'ai eu un gros coup de foudre ! J'ai su que je ferais ces crèpes le plus vite possible, toutes affaires culinaires cessantes. C'était trop tentant de découvrir le goût de ces crèpes si différentes des nôtres, à la fois si simples et si raffinées, si légères, faites de farine de pois chiche, d'eau et de quelques aromates. Autant dire, trois fois rien !... et pourtant... maintenant que je les ai goûtées, je peux vous dire que nos bonnes vieilles crèpes, bien grassouillettes, avec oeuf et lait, peuvent aller se rhabiller. Parole de gourmande qui aime sortir des sentiers battus. La tentation n'était pas un leurre, le coup de foudre était justifié.

J'ai facilement trouvé de la farine de pois chiches en magasin bio : 2 euros environ environ les 500 g. J'aime bien sa couleur tirant sur le jaune, rappelant celle de la farine de maïs.

Cr_pes_indiennes_vgl_farine_pois_chiches1

Voyez aussi une autre version de ces crèpes chez Eve, sur son blog Mamapasta (clic) : elle y a mis du potimarron... miam !

La recette :
- 6 bonnes CS de farine de pois chiches (que j'ai tamisée)
- coriandre (je l'ai remplacée par du persil, car je n'aime pas la coriandre)
- 1 gousse d'ail hachée
- 1 cs de curry (que j'ai remplacée par du cumin et du piment d'Espelette)
- 15 cl d'eau (= 150 ml)
- sel, et un peu d'huile pour la cuisson

Il suffit de mélanger tous les ingrédients, de bien remuer au fouet puis de faire cuire les crèpes normalement sur une poële ou une crépière légèrement huilée.

Je les ai accompagnées d'une salade de laitue et de chou rouge, puisque j'ai souvent du chou rouge ces temps-ci dans mon panier bio (et je ne l'aime que cru).

Je sens que cette farine de pois chiches ne fera pas long feu dans le réfrigérateur où je l'ai rangée...

La semaine prochaine, je vous invite à un autre voyage culinaire, cette fois en Grêce, chez Mary, qui nous a proposé de goûter à sa cuisine. Il y aura aussi quelques tags auxquels on m'a conviée et que je n'oublie pas.