J'ai profité du passage à la nouvelle année pour améliorer la partie "tags", colonne de droite. Désormais, elle comprend deux nouveaux choix possibles qui s'imposaient de plus en plus : "Sans oeuf", et "Végétalien".

Comme il se doit, le tag "Végétalien" regroupe toutes les recettes ne comprenant aucun sous-produit animal : ni lait, ni beurre, ni oeuf, ni miel, ni fromage. Elles peuvent être intéressantes aussi bien pour ceux qui ont adopté ce type d'alimentation que pour les victimes d'allergies, de cholestérol, ou adeptes d'une nourriture allégée en matière grasse.

Mais plusieurs autres recettes de ce blog auraient pu faire partie de la liste et j'invite les amateurs à les consulter aussi. Le beurre, le lait ou le fromage qu'elles contiennent, toujours en petite quantité, peuvent facilement être remplacés par du lait végétal, ou de la matière grasse végétale type margarine, ou faites sans fromage. Voici ces recettes par ordre de publication (cliquez pour y accéder) :

Gratin de blettes au sarrasin

Gratin de poireaux et patates douces

Chausson fourré au potiron

Gratin de riz, béchamel au riz de soja

Crumble de courge butternut

Pâtes aux poireaux et petits pois

Purée de potiron et patate douce

Crèpe turque fourrée aux légumes

Semoule aux fraises

Pâtes aux légumes (petits pois, oignon, tomate)

... et d'autres viendront par la suite : consultez l'index pour les découvrir.

Au sujet du beurre, je le préfère actuellement aux matières grasses végétales. Pourquoi ? 

Pendant 25 ans, depuis mon adolescence, j'ai été fidèle à une seule marque de pâte à tartiner végétale, bien connue, que j'adorais pour son petit goût de noisette et sa facilité à s'étaler sur les biscottes.

Mais au début de l'année 2008, peu de temps avant de choisir le végétarisme, j'ai entendu parler des méfaits de l'huile de palme   et de quelques autres huiles végétales (coco, coprah), que l'on devrait plutôt appeler "graisse" de palme (de coco, de coprah).

Ces graisses sont un danger pour l'organisme, ce qui, à terme, peut créer les problèmes que l'on imagine : cholestérol, problèmes cardio-vasculaires.... Les industriels les utilisent pour réduire leurs coûts de fabrication, sans se soucier de la santé du consommateur. Ce sont elles que l'on retrouve dans les fameuses acides gras trans, ces matières grasses hydrogénées si décriées depuis quelques temps. Mais même non hydrogénées, elles restent un produit nocif. Or, jusqu'ici, j'ai eu beau chercher, je n'ai trouvé aucune margarine ou pâte à tartiner végétale totalement exempte de ces huiles. 

L'huile de palme a également le tort de favoriser la déforestation massive de certaines régions du monde. Même quand le type d'huile végétale employé n'est pas précisé dans la liste des ingrédients d'un produit, on peut être quasi-certain qu'il contient de l'huile de palme. Cette huile (cette graisse !) est utilisée un peu partout, dans quasiment tous les produits courants du supermarché. On la retrouve dans les biscuits, les bouchées au chocolats, les biscottes, les plats préparés, les viennoiseries et pâtisseries... j'en ai même vu dans une toute bête chapelure !

Depuis un an, je regarde donc systématiquement les étiquettes de tout ce que j'achète. Malheureusement, le bio n'est pas épargné. Certains produits bio (biscuits...) contiennent également cette huile, que j'ai décidé de boycotter autant que possible.

Et tant qu'aucune matière grasse végétale, pouvant remplacer le beurre, y compris à la cuisson, ne précisera pas clairement qu'elle ne contient aucune de ces huiles nocives, je continuerai à préférer (en petite quantités) le beurre, le vrai. Ma santé d'abord.

A lire aussi : "Huile de palme, attention danger", chez Restons en forme.com (cliquez pour accéder à l'article).