Dans la famille des choux, le chou chînois est le seul chou que j'aime. Le seul. L'exception confirmant la règle (euh, bien entendu, les choux à la crème ne font pas partie du lot).

Je l'ai découvert pour la première fois l'hiver dernier. Cela faisait un certain temps que cette drôle de chose, emballée individuellement et ressemblant à une grosse endive, m'intriguait, sur les étals du supermarché. J'avais lu sur lui bien des compliments, en particulier sa haute teneur en calcium, sa digestibilité... voir sa fiche sur le site canadien, Passeport Santé. Contrairement à ce qu'on pourrait penser, il est souvent cultivé ici-même, dans nos régions françaises. Quand je vais au magasin bio, j'en vois qui arrivent tout droit des terres landaises proches de chez moi.

Potage_chou_ch_nois

Restait à trouver des recettes. L'hiver dernier, j'ai fait et refait sans m'en lasser un délicieux potage au chou chînois avec des lardons. Mais bien sûr, à présent, il n'est plus question de mettre les lardons. Je les ai donc tout simplement remplacés par un oignon. Le goût du potage en est légèrement différent, mais, cela m'a rassurée, tout aussi bon, avec une texture agréablement veloutée. Sans le gras des lardons, c'est également plus diététique ; et puis, autre intérêt du chou chînois, c'est un légume imposant, fait pour les familles : avec la moitié seulement, j'ai fait une soupe pour 5 personnes.

En automne et en hiver, il est nettement moins cher qu'au printemps et en été. Je l'ai payé 1,90 euros l'autre jour au supermarché, alors qu'il y a encore quelques semaines, il culminait à plus de 3 euros : c'est le moment d'en profiter.

Pour un litre et demi de potage :

- 1/2 chou chînois
- 1 oignon
- 1 carotte
- 1 pomme de terre
- sel

Peler l'oignon, la carotte et la pomme de terre, les découper en rondelles. Passer sous l'eau, pour les nettoyer, les feuilles du chou chînois, comme on le ferait pour des endives. Mais ne pas les laisser tremper, cela détruit les vitamines. Les découper en plusieurs morceaux.

Placer tous les légumes dans une grande casserole ou, mieux, à l'autocuiseur, pour une cuisson plus rapide. Recouvrir d'eau, saler légèrement. A l'autocuiseur, après la montée en pression, laisser cuire 10 mn. A la casserole, c'est un peu plus long, disons, 20 mn environ. Pour finir, mixer le tout, avec l'eau de cuisson, au blender ou au mixeur.

Variante : on peut mettre toutes sortes de légumes dans ce potage, du poireau, des petits pois... c'est très bon aussi !

Une fine odeur de chou (cette odeur de chou qui me dégoûte) se fait sentir pendant la cuisson, mais discrète, parfaitement supportable. A table, le goût du chou chînois n'a rien à voir avec celui des autres choux. C'est pour cela que je parviens à l'apprécier.