Sur le coup, j'ai cru qu'elle était ratée, ma tarte : j'avais mixé un peu de lait avec la mozzarella, au-dessus des légumes, et il semble que j'en aie mis un peu trop : il s'est un peu sauvé sous la pâte, le bougre.

Mais plus de peur que de mal. On s'affole souvent trop vite en cuisine. Et puis j'avais pris des risques... Eh oui, j'avais décidé de faire cette tarte avec ce que j'avais dans le frigo. Je n'avais ni crème fraîche, ni crème de soja, et je ne voulais pas y mettre d'oeuf. Ni cuire les carottes au préalable.

Une prochaine fois, je mettrai plutôt une crème semi-liquide (laitage ou pas) et je la mélangerai aux carottes rapées pour les imbiber, car c'est cela qui les a rendues si moelleuses. J'ai également découvert au magasin bio de la crème d'avoine et de la crème de riz en barquette, en remplacement de la crème fraîche que j'ai complètement délaissée depuis quelques mois. Ce n'est pas un choix volontaire, ça s'est fait tout seul, comme une suite logique à tous ces changements dans ma façon de vivre.

Cela dit, malgré ce petit excès de liquide, je me suis ré-ga-lée avec cette tarte. La qualité des ingrédients y est pour beaucoup. Ces carottes croquantes, que je n'ai même pas pelées, juste grattées... Cette pâte maison, avec une farine multicéréales et sans beurre... Depuis que j'ai entendu parler des méfaits de l'huile de palme, présente dans toutes les pâtes à tarte toutes faites, je fais mes pâtes moi-même : c'est si facile, et rapide, en plus !

J'ai trouvé l'inspiration en consultant la Tarte à la carotte-othèque de La Belle au Blé Dormant, une belle collection alimentée par plein de culino-blogueurs, très utile.

Pour la pâte :

200 g de farine, mi-farine de riz complet, mi-multicéréales (celles que j'avais sous la main ce jour-là).
10 cl d'eau
10 cl d'huile d'olive
basilic et sel

Pour la garniture

4 carottes
1 tout petit poireau
1 petit oignon
100 g de petits pois surgelés
bouillon de légumes
graines de tournesol
graines de cumin
1 boule de mozzarella et un peu de crème liquide (crème fraîche ou végétale)

Tamiser la farine, y verser l'eau et l'huile, le sel et le basilic, mélanger et pétrir le tout quelques instants à la main, pour former une boule de pâte. Laisser reposer cette boule au frigo, le temps de préparer la garniture.

Nettoyer les carottes et le poireau, sous l'eau, pour bien enlever la terre. Râper les carottes, les essorer entre les doigts, réserver. Peler l'oignon et le découper en petits morceaux. Découper le poireau en petits tronçons et les faire cuire avec les petits pois, et l'oignon, dans un bouillon de légumes, pendant 10 mn, pas plus. Dès que le poireau est tendre, stopper la cuisson et égoutter le tout, pour ne pas trop perdre de vitamines.

Faire griller à la poële les graines de tournesol, avec un peu d'huile. L'odeur des graines qui grillent rappelle fortement celle de la viande grillée, c'est surprenant !

Etaler la pâte à tarte au rouleau, entre deux feuilles de papier sulfurisé. Garder la feuille du dessous pour déposer la pâte dans le moule à tarte, ce qui lui évitera de coller au fond du plat. Mélanger les carottes râpées avec 2 cs de crème fraîche ou végétale (cela devrait suffire, sinon gare aux fuites !). Les disposer sur la pâte. Ajouter par-dessus le poireau, les petits pois et l'oignon égouttés, puis les graines de tournesol et la mozarella découpée en tranches. Terminer par des graines de cumin.   

Mettre au four, th 5-6 (selon votre four), de 25 à 30 mn, jusqu'à ce que la pâte soit cuite.