Jusqu’ici, je ne craque pas sur les bouquins spécialisés dans l’alimentation végétarienne. J’y trouve trop d’aliments ne faisant pas partie de mes habitudes ainsi que des recettes bizarroïdes qui ne me font pas du tout envie. Ainsi, ce mini-bouquin gentiment offert par ma mère, «Recettes végétariennes». Beaucoup de légumes que je n’aime pas, pas mal de sucré-salé (pas mon genre) des associations de saveurs étranges… Comme si, en supprimant viande et poisson, on avait soi-disant perdu tant de goût dans la nourriture qu’il faille imaginer des trucs originaux dans le mauvais sens du terme. Je ne me reconnais pas dans cette cuisine si particulière.

J’ai préféré le contenu de cet autre mini-bouquin, de la même collection : «Recettes anti-âge». On y trouve quantité de recettes qui s’avèrent naturellement végétariennes, très semblables à celles que je cuisine ici, faisant la part belle aux légumes de saison et plats traditionnels que nous connaissons tous : le fameux houmous, la célèbre ratatouille… aaaah ! là au moins je suis chez moi ! Autrement dit, c’est d’abord une cuisine anti-âge que je pratique ! Davantage de légumes pour moins de rides !

Les antioxydants des fruits et légumes sont une arme véritable contre les risques de cancer, ce qui, selon ce petit livre, a été prouvé par plusieurs études. Ils s’avèrent également très intéressants dans la prévention de certaines maladies comme les maladies cardio-vasculaires, cérébro-vasculaires, neurologiques. Ils interviennent en neutralisant les radicaux libres qui provoquent le vieillissement de l’organisme.

Petits_livres_recettes

En tête du palmarès de ce petit livre, véritables stars pour rester jeunes et en bonne santé :

- la tomate (pour son lycopène),
- la carotte, pour son carotène,
- l’aubergine qui absorbe les graisses et notamment le cholestérol dans l’intestin (c’est magique !),
- la mâche (et moi qui n’en mange jamais !),
- toute la famille des choux pour ses composés soufrés, entre autres
-
l’oignon et l’ail
-
mais aussi les légumineuses, en particulier pois chiches et haricots secs. Entre autres bienfaits, 100 g de légumineuses chaque jour fait baisser de 20 % le taux de mauvais cholestérol. Dans ce cas, je ne suis pas prêt d’en avoir ! Eh oui, leur index glycémique est dérisoire et ils ne contiennent pas de graisses.

On retrouve également dans la liste, les agrumes, pour leur richesse en vitamine C, mais aussi les pruneaux, bourrés de minéraux, les myrtilles, les raisins, les noix -six à sept cerneaux par jour sont recommandés, pour leur richesse en omega 3 et en magnésium-  ainsi que l’huile d’olive et le thé vert.

Comme on peut s’y attendre, viandes et poissons n’ont pas trop la côte, sauf les poissons gras et les fruits de mer, pour leur richesse en acides gras omega 3, en zinc et en sélénium (dommage que je n’aie jamais aimé les huîtres… mais si je fais un jour un écart dans ma vie de végé, je me suis promis que ce serait pour manger des moules, je les adore).

De là à évoquer le fameux régime crétois, fait de légumes, légumineuses, pain et céréales, poisson, peu de viande, peu de produits d’origine animale, il n’y a qu’un pas que le petit livre franchit allègrement. Les études faites sur cette population révèlent moins de cancers, moins de maladies cardio-vasculaires, moins de maladies métaboliques, une espérance de vie de cent ans.

Cent ans ! C’est énorme ! Dire que pendant ce temps, dans d’autres pays aux habitudes alimentaires plus riches, plus grasses, l’obésité et la malbouffe se développent !

Mais l’alimentation anti-âge, ce n’est pas que des légumes. C’est aussi des desserts ! Eh oui, j’ai gardé le meilleur pour la fin ! Voici le roi chocolat, décrit par le petit livre comme un «cas particulier». Le passage le plus intéressant du bouquin ! C’est le chocolat qui a droit à la plus longue liste de bienfaits chaque fois qu’une recette en contient. Je cite : «Etonnante source de minéraux, magnésium, potassium, fer, cuivre, calcium (surtout le chocolat au lait), polyphénols antioxydants (protection cardio-vasculaire et de certains cancers), bons acides gras, et autant de fibres que dans le pain complet » (sans blague ?)

J’en passe et des meilleures telles que la lutte contre le stress et les états dépressifs.

Après avoir lu ces lignes, je suis partie dare-dare préparer une mousse au chocolat…. Voilà qui nous réconcilie avec les beaux discours pour manger sain, au cas où nous serions lassés d’entendre parler de choux et carottes. D’ailleurs toute la partie desserts du bouquin est très appétissante avec son moelleux aux noisettes (et au chocolat !), ses gâteaux, ses salades de fruits que je compte bien tester. Sans culpabiliser, car la culpabilité, ça fait vieillir, comme tous les sentiments négatifs. Pour rester jeunes, faisons-nous plaisir : c’est une bonne nouvelle, non ?

Je remercie J.Luc d'avoir pensé à moi pour le prix Arte Y pico. Son blog, "Aïoli-blog", que j'ai découvert récemment, est une bouffée d'air frais venu de Marseille et de la Méditerranée. Je vous recommande une visite, vous allez vous régaler. Pour moi, ayant déjà reçu ce prix, je renvoie les lecteurs à la liste des lauréats parue il y a quelques temps.