Melon_bio

Je ne résiste pas à l'envie de raconter cette petite histoire... qui me rend furieuse d'un côté, enchantée de l'autre.

Ce lundi, en faisant mes courses à l'hypermarché, j'ai vu des melons, français ou non, dont le prix dépassait les 2,60 euros. A ce prix-là, moi, désolée, je n'achète pas, je trouve que c'est bien trop cher pour un seul melon. Cela fait plusieurs années que je juge le prix du melon beaucoup trop élevé et donc plusieurs années que je n'en mange quasiment plus. Le melon a pour ainsi dire disparu de mon alimentation et, en plein été, c'est pour moi une grosse frustration. C'est comme si je reniais mes origines méditérrannéennes et mes vacances d'enfant, à Montpellier, chez mon grand-père, pendant lesquelles le melon était présent à presque tous les repas.

Or, ce même lundi, après l'hypermarché, je suis allée faire mes petites courses du mois au magasin bio (chez biocoop pour ne pas le nommer). Et là, que vois-je ? Des melons, des pastèques bio, à deux euros le kilo. Deux euros le kilo ! Tout bio ! On pouvait même les goûter, ce que j'ai fait sans me faire prier. C'était si bon que je n'ai pas résisté. Pour la pastèque, j'y retournerai car, étant arrivée à pieds, j'aurais été un peu trop chargée, mais le melon, l'occasion était trop belle. J'ai pris un melon galia de 600 g, (le même poids que bien des melons de l'hypermarché) que j'ai payé... un euro vingt. Soit moins de la moitié du prix de ceux vus à l'hyper.

Evidemment, on pourra rétorquer que c'est un melon espagnol et patati et patata... or à l'hyper, il y avait aussi des melons espagnols, les "canaris", jaunes, et des melons verts, ovales comme des ballons de rugby. L'été, on les trouve systématiquement sur nos étals, dans ma région toute proche de la frontière espagnole, en même temps que les melons français. Mais eux aussi dépassaient les 2,60 euros ! Alors quoi ? De qui se moque-t-on ? La grande distribution se fiche vraiment de nous.

D'autant qu'au magasin bio, les melons charentais étaient eux aussi à deux euros le kilo, comme les melons galia ! Et paf ! Il va sans dire qu'il était vraiment très bon, mon melon galia, bio, frais arrivé du matin... ah oui ! question goût, c'est autre chose ! et la pastèque bio ne perd rien pour attendre !