La recette est parue dans le Télé Z du 14 juin. J'ai aussitôt voulu l'essayer ! Le flan parisien est le seul gâteau que j'ai toujours acheté sans remords ni crainte pour le budget (c'est pas cher), ni même la ligne, en me disant : "c'est que du lait". Sous-entendu, ni beurre, ni crème. J'adore son fondant, sa simplicité, son côté "délicieux avec trois fois rien". Mais les rares fois où j'en avais fait, c'était avec des préparations du commerce. Gontran explique d'ailleurs en avant-propos que les pâtissiers ont une poudre spéciale pour le faire. Mais avec sa recette, on utilise des ingrédients maison que tout le monde ou presque a chez soi, qui en font un dessert facile, rapide et irremplaçable. Mes seules modifications par rapport aux indications : moins de sucre (il y en a beaucoup trop dans les recettes !) et pas de pâte feuilletée : c'est le flan que j'aime. La croûte, je m'en passe.

Flan_parisien4

Voici les proportions telles que données dans Télé Z :

1 rouleau de pâte feuilletée pur beurre (que je n'ai pas mis)
1 litre de lait entier
150 g à 200 g de sucre = j'ai mis 80 g seulement de sucre roux, et je vous assure que c'est largement suffisant !
2 oeufs
100 g de maïzena, ou de farine = j'ai choisi ma farine T65, dont l'index glycémique est moins élevé que celui de la maïzena (moins de risque de pic de glycémie)
vanille liquide

Chemisez un moule à tarte beurré avec la pâte feuilletée, puis piquez-là avec une fourchette (pas fait).

Faites chauffer le lait avec une partie du sucre, jusqu'à ébullition.
(Là il faut surveiller, afin que ça ne déborde pas.)

Mélangez au fouet le reste du sucre, la maÏzena ou la farine. Dans un autre récipient, assez grand pour contenir le lait, battez les 2 oeufs avec un peu du lait chaud (j'ai mis une louche), ajoutez le mélange sucre-farine et bien fouetter pour éviter les grumeaux. (Jusque-là c'est facile).

Et la vanille ? Il a oublié d'en parler. Je l'ai versée sur les oeufs.

Versez le lait bouillant sur cette préparation tout en fouettant énergiquement, mettre dans la casserole (j'en ai pris une plus grande pour tout contenir), puis portez à ébullition la crème à flan, pendant 3 mn en fouettant sans arrêt. (Comme le lait est déjà bouillant, l'ébullition est instantanée, mais... pfff... c'est crevant de fouetter 3 mn ! On s'y fait les muscles des bras, d'autant que la mixture est déjà bien épaissie par la farine).

Flan_parisien

Versez la crème dans le moule, laissez refroidir 30 mn (j'ai laissé une heure) et enfournez dans un four préchauffé à 210/230° (soit à th. 6-7). Cuire 25 à 30 mn.

Flan_parisien2

Après cuisson, il faut laisser entièrement refroidir. J'aurais bien aimé que mon flan soit un peu doré, comme sur la photo de Télé Z, mais l'essentiel est qu'il soit bon : et il l'est ! C'est un régal au petit goût de crème pâtissière, les jaunes d'oeufs en moins : je m'en souviendrai quand j'en ferai une... je ferai plutôt de la crème à flan !

Avant cuisson, j'ai mis de côté un peu de cette crème pour un autre dessert que je présenterai dans quelques jours. C'est si bon que j'ai eu envie d'en mettre partout.

Merci Gontran !