Le régime végétarien ^présenté par Elle.fr

Dans l'ensemble, l'article est assez juste. On y trouve cependant quelques erreurs, comme le fait de dire qu'un régime végétarien comporte un risque de carence en vitamine B12 : c'est faux ! Seul le régime végétalien, excluant tout produit animal quel qu'il soit, est concerné. En effet, on ne trouve pas assez de vitamine B12 dans les végétaux pour couvrir les besoins. Le régime végétarien classique, lui, incluant oeufs et produits laitiers, n'apporte aucune carence s'il est bien conduit. Du reste, les possibles carences en fer qu'évoque cet article existent aussi chez beaucoup d'omnivores : ce fut souvent mon cas avant que je fasse le choix de manger végé, car je n'ai jamais aimé les morceaux de viande les plus riches en fer (abats...) et je n'en mangeais jamais. Aujourd'hui, grâce aux légumineuses qui en contiennent, et que je consomme chaque jour, mon taux de fer est certainement bien plus équilibré qu'il ne l'était auparavant.

Cela nous rappelle à quel point il faut rester prudent avec l'nformation trouvée dans la presse magazine généraliste. De façon générale, quel que soit le thème abordé, je trouve d'ailleurs que les journalistes sont bien mal informés et induisent souvent les lecteurs en erreur avec leurs amalgames et leurs raccourcis d'amateurs. 

De même, il est regrettable que dans cet article le végétarisme soit réduit au simple rang de "régime", par définition prévu pour perdre du poids, alors qu'il s'agit en vérité d'un mode d'alimentation à part entière, qu'on n'adopte pas pour maigrir, mais pour de toutes autres raisons, bien plus essentielles. S'ils sont mal informés, les néo-végétariens peuvent même grossir, car ils compensent l'absence de chair animale par des fromages gras, trop de féculents et de sucreries, ce qui est l'erreur à ne pas faire. Qu'on soit omnivore ou végé, manger correctement est un choix et une volonté de chaque jour.

Cela dit, malgré ces remarques, il reste intéressant qu'un magazine aussi populaire que "Elle" fasse la pub du végétarisme ! Autre bon point : il n'y est pas question de menus incluant du poisson ! Eh oui, cela fait plusieurs fois que je tombe sur des blogs ou sites non-spécialisés, proposant des recettes soi-disant végétariennes, mais avec du thon, des crevettes... Y compris des blogs de diététiciens manifestement diplômés ! C'est d'un décevant ! Rappelons donc que le végétarisme exclut toute chair animale, qu'elle vienne de la viande, ou du poisson.