C'est en lisant ces lignes sur le site Féminin Bio que j'ai appris l'existence du Kamut.

"Découvrez la farine de kamut au goût de beurre de noix ou de noisette, riche en sélénium et délicieuse dans les pâtisseries. C'est une ancienne variété de blé dur. Elle était cultivée en Egypte et en Mésopotamie, il y a 5000 ans. Kamut signifie blé en égyptien ou "âme de la terre". Aujourd'hui son appellation est devenue un nom commercial.

Cette céréale, qui n'a jamais subi de modification génétique, est uniquement cultivée en agriculture biologique (volume limité ce qui la rend assez onéreuse). (Ah bon ? Moi j'ai pas trouvé ça si cher !)

Son goût a des notes de beurre de noix ou de noisette, un peu sucré. On le trouve en grains, en boulgour, en semoule, en flocons, ou bien en grains soufflés. On l'utilise dans toutes recettes à base de blé : pains, biscuits, gâteaux, muffins, crêpes et pâtes alimentaires."

Il n'en fallait pas plus pour qu'intriguée, je ramène à la maison de la farine de Kamut, mais aussi du lait et des flocons de Kamut, que l'on trouve uniquement en magasin bio. La totale, quoi. Comment s'en étonner ? C'est effectivement très bon. Le lait de Kamut est un pur délice. Autant je n'ai pas aimé le quinoa (encore que... avec celui-là, je n'ai pas dit mon dernier mot) autant je vais a-do-rer le Kamut. Entre lui et moi c'est une grande histoire d'amour qui commence. Je lui prédis un grand succès auprès des autres femmes, sans jalousie à prévoir de ma part ! Et tout naturellement, pour en profiter, j'ai eu envie d'en faire des crèpes, ben voyons.

Cr_pe_farine_de_Kamut1

Pour 3 à 4 crèpes (selon la taille de votre poële) :

- 40 g de farine de blé (de préférence complète ou semi-complète)
- 40 g de farine de Kamut
- 1 oeuf légèrement battu
- 160 ml de lait
- un peu de sucre roux (mais pas trop pour ne pas masquer le goût du Kamut !) : j'en ai mis 1/2 cc environ.
- flocons de Kamut

De façon tout à fait classique, placer la farine tamisée dans un saladier, y déposer l'oeuf battu et mélanger en ajoutant peu à peu le liquide. Ajouter le sucre, battre un peu au fouet pour homogénéiser la pâte puis laisser reposer une heure pour que la saveur de noisette du Kamut se développe, mais aussi pour éviter les grumeaux.

Au moment de faire cuire les crèpes, ajouter des flocons de Kamut à votre convenance. J'en ai mis environ 40 g.

Pour profiter au mieux de la saveur inédite de cette céréale, je n'ai mis aucun autre parfum, ni vanille, ni liqueur, ni fruit, ni... rien ! Et je ne l'ai pas regretté : le délicieux Kamut se suffit à lui-même. Avec lui, on est en pleine nature, en pleine forêt, loin de tout, on hume, on revit. Cette céréale-là a un furieux goût de reviens-y-très-vite.

D'ailleurs j'étais si troublée à l'idée de manger cette crèpe que la photo a bien failli être floue.

Cr_pe_farine_de_Kamut2