Bon, me voilà en train de chercher de la place, colonne de droite, pour afficher les commentaires. Marie-Pierre et Lili, dont je viens de découvrir les excellents sites de cuisine végétarienne, ont eu la gentillesse de me laisser des petits mots, ça fait plaisir.

Il y a peu de temps encore, je faisais régulièrement des pâtes au thon et à la tomate, histoire de manger du poisson. Mais j'ai toujours trouvé bizarre de méler des pâtes à des produits carnés. Je sentais bien que ça faisait double emploi. Le végétarisme me donne raison puisqu'on trouve aussi bien des protéines dans l'un que dans l'autre. Et maintenant qu'il n'est plus question de manger du poisson, je suis comme soulagée d'une erreur de jeunesse.

Eh oui ! le thon c'est aussi de la chair animale, bien des gens n'en ont pas conscience. Ce n'est pas seulement un truc mou rangé dans une boîte de conserve. ça a été prélevé sur un être vivant, si souvent pêché qu'il est maintenant menacé d'extinction. Humainement, économiquement, cela touche les pécheurs de thon de St-Jean de Luz, tout près de chez moi. J'imagine à quel point cela les emm... et les angoisse de devoir reconsidérer leur métier. Il n'est pas question de condamner purement et simplement ceux qui vivent de la pêche. Faut bien qu'ils mangent, eux aussi. Les pécheurs, moi, je les aime bien. Sans eux, leurs jolis bateaux aux couleurs du Pays Basque, le petit port de St Jean de Luz ne serait plus tout à fait le même, moins vivant, moins pittoresque, moins attachant sans doute et la ville elle-même y perdrait un peu de son charme pourtant immense. Mais nous faisons tous partie du même monde et ce monde-là dépérit car nous épuisons peu à peu ses ressources.

J'ai donc cherché d'autres ingrédients pour cuisiner mes pâtes. J'ai vite trouvé. C'est pas compliqué. J'ai gardé la tomate (ébouillantée, pelée et coupée en rondelles), j'ai simplement ajouté de l'oignon et des champignons et j'ai fait revenir tout ça à la poële, dans un peu d'huile d'olive, avec un chouia de vin blanc (moi qui ne bois quasiment jamais d'alcool, j'ai toujours du vin blanc pour la cuisine !), mais aussi de l'origan et du parmesan (sûrement fait avec de présure animale, j'espère trouver mieux bientôt). Evidemment, par ailleurs, j'ai fait cuire mes pâtes, complètes, comme d'habitude. Celles-là sont des pâtes bio achetées pour un prix dérisoire (moins d'un euro) dans la nouvelle gamme bio de la marque Casino qui se veut résolument bon marché : c'est bien !

Bien sûr, j'ai ensuite mélangé les pâtes à la préparation à la tomate.

Patesauthontintin1

Eh ben c'était bien bon, parfumé et tout. ça valait largement les pâtes au thon et pour bien moins cher en plus, parce que quand on voit le prix du thon en boîte en supermarché... Dire que c'est même pas les pécheurs qui l'empochent, ce fric...

Petit rappel des ingrédients utilisés (pour une personne) :

- 70 à 80 g de pâtes pesées crues (ou plus selon l'appétit, sachant que le poids aura doublé après cuisson)
- une grosse tomate
- la moitié environ d'un oignon
- une dizaine de petits champignons de Paris
- une cuillère à soupe d'huile d'olive
- deux cuillères à soupe de vin blanc sec
- origan pour parfumer (ou autre, thym, etc...)
- fromage rapé (si on y tient).

Patesauthontintin2