Dire que jusqu'ici je n'osais jamais faire de biscuits ! Tout ça pour faire attention à ma ligne ! J'en mangeais bien un peu, j'en achetais parfois (on est gourmande ou on ne l'est pas), mais je considérais comme un crime de lèse-majesté de les préparer moi-même. Pour moi, c'était du plaisir mais aussi et surtout du sucre, du gras, des calories.

Devenir végétarienne a changé ma façon de voir. Il nous est en effet conseillé de manger le plus varié possible afin de ratisser au plus large ces fameuses protéines, fibres et vitamines dont l'organisme a besoin. Une philosophie qui me plaît bien !Tout à coup j'ai compris que tout ce que je mangeais pouvais avoir un intérêt nutritionnel, même les biscuits. Ce ne sont plus seulement des friandises, ils participent véritablement à l'équilibre alimentaire. Le chocolat, c'est du magnésium. Les fruits secs que j'y ai mis, ce sont des minéraux, du fer, du calcium, du magnésium... j'ai aussi ajouté des flocons d'avoine riches en protéines. En utilisant de la farine complète bio, en réduisant le sucre et le beurre (je mets la moitié seulement des quantités données dans les recettes), plus de raison de ne pas se faire plaisir.

Voici donc ma petite recette, inspirée de deux autres recettes trouvées sur un livre tout chocolat :

- 65 g de farine complète
- 1 bonne pincée de levure chimique
- 1 oeuf
- 40 g de beurre
- 50 g de sucre roux
- 1 cuillerée à soupe de liqueur de noisette
- 30 g de flocons d'avoine
- 1 cuillerée à soupe de cacao non sucré
- 2 cuillerées à soupe de petits fruits secs au choix
- 3 petits carrés de chocolat à cuire (type Lindt).

J'ai placé la farine tamisée et la levure dans un récipient.

Par ailleurs, j'ai mélangé le beurre ramolli, le sucre, puis ajouté l'oeuf et la liqueur, bien battu le tout pour obtenir un mélange liquide et mousseux. J'ai déposé l'ensemble dans la farine et battu de nouveau pour bien amalgamer. Puis j'ai ajouté les flocons d'avoine et le cacao en poudre.

Dernière étape, j'ai placé les fruits secs et les carrés de chocolat dans un sac congélation. J'ai broyé le tout avec le rouleau à pâtisserie. Enfin, quand je dis broyé... j'ai franchement tapé dessus car passer simplement le rouleau ne suffit pas... (moralité, faut faire des cookies quand on est énervé !). Après avoir déposé le tout dans la pâte, devenue grumeleuse mais restée souple, j'ai déposé de petits tas de pâte espacés sur une plaque à patisserie garnie de papier cuisson. Et hop ! 10 mn au four, thermostat 3 (la recette disait th. 4, mais j'ai un four à gaz qui chauffe vite et bien). Après ces 10 mn, j'ai éteint le four et laissé les cookies durcir encore un peu, 5 mn pas plus. Puis je les ai sortis et j'ai profité de leur délicieuse odeur... à peine refroidis, je n'ai pas résisté, je me suis servie. Ils étaient à la fois fermes dessous et moelleux dessus. Chocolat et noisette se marient si bien ! Jamais je n'aurais cru que c'était aussi facile et rapide à faire ! Un peu comme le fait de devenir végétarien, en somme...

premierscookies1

J'ai obtenu une douzaine de cookies, il suffira de doubler ou tripler les quantités d'ingrédients pour en avoir plus.